Les premiers essais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les premiers essais

Message  LM-5 le Dim 16 Fév - 23:01

Plutôt gonflés en avril 1981, nos amis américains, pour STS-1 de placer dans un engin jamais testé en vol un équipage de deux hommes.
Même si ce n'étaient pas n'importe lesquels : John YOUNG, arpenteur lunaire et commandant d'Apollo 16 (et précédemment pilote du CM d'Apollo 10 sans compter ses vols Gemini), et Bob CRIPPEN n'ont pas hésité à risquer leur vie pour tester ce nouveau véhicule spatial réutilisable...
Les équipages suivants ont eux aussi testé Columbia. Tous étaient des pilotes d'essais aguerris... et un peu kamikazes...
En fait, de Truly à Mattingly en passant par Engle et d'autres dont nous parlerons, ce sont eux qui ont pris tous les risques des premiers vols pleins d'incertitudes pour piloter ce nouvel engin très dangereux, on a vu la suite...

La prudence depuis est devenue de mise. le "stick" Ares 1-X n'était qu'un essai de maquettes. Le futur SLS n'emportera aucun équipage, tout comme la première capsule Orion... Du vide. Le man-rated américain prend vraiment pour longtemps du plomb dans l'aile, car la NASA d'aujourd'hui est à des années-lumière de la NASA d'il y a des décennies... Frilosité et incapacité, gestion déplorable... Où en sont les USA aujourd'hui ? Nul part pour l'instant et ça risque de durer...
Ce sujet devrait être passionnant.  Smile 
avatar
LM-5
Admin

Messages : 227
Date d'inscription : 22/11/2013
Age : 61
Localisation : Brest

Voir le profil de l'utilisateur http://spatiopionniers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  Invité le Dim 16 Fév - 23:34

Wink Chouette sujet  Wink 

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  Ontheroadagain le Lun 17 Fév - 12:22

Pas testés en vol, oui et non... En 1977, Fred Haise, (le célèbre rescapé d'Apollo 13) et le regretté Gordon Fullerton (STS-2) ont essayé certes avec le prototype Enterprise, mais en altitude encore très terrestre, càd pas trop élevée (je ne sais pas combien, mais certainement pas aussi haut qu'Armstrong en X-15 à 64 km d'altitude !)...
avatar
Ontheroadagain

Messages : 45
Date d'inscription : 02/02/2014
Age : 39
Localisation : Ouest

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  lunarjojo le Lun 17 Fév - 17:31

LM-5 a écrit:Plutôt gonflés en avril 1981, nos amis américains, pour STS-1 de placer dans un engin jamais testé en vol un équipage de deux hommes.
Même si ce n'étaient pas n'importe lesquels : John YOUNG, arpenteur lunaire et commandant d'Apollo 16 (et précédemment pilote du CM d'Apollo 10 sans compter ses vols Gemini), et Bob CRIPPEN n'ont pas hésité à risquer leur vie pour tester ce nouveau véhicule spatial réutilisable...
 

Dans le cas de la navette, impossible de faire autrement. Contrairement à Bourane, l’éphémère navette soviétique, le pilotage automatique n'était pas prévu sur la navette américaine.
avatar
lunarjojo

Messages : 60
Date d'inscription : 28/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  LM-5 le Mar 18 Fév - 14:03

Ontheroadagain a écrit:Pas testés en vol, oui et non... En 1977, Fred Haise, (le célèbre rescapé d'Apollo 13) et le regretté Gordon Fullerton (STS-2) ont essayé certes avec le prototype Enterprise, mais en altitude encore très terrestre, càd pas trop élevée (je ne sais pas combien, mais certainement pas aussi haut qu'Armstrong en X-15 à 64 km d'altitude !)...
Oui mais là on joue sur les mots et les évènements ! Enterprise était un prototype atmosphérique incapable d'assurer un vol spatial orbital réel. Enterprise n'aurait même pas pu, "structurellement parlant mais aussi de manière équipements internes au cockpit", pu donc supporter un tir vertical propulsé par le réservoir central et les deux boosters à poudre. En ce sens Columbia était vraiment le premier essai sans filet...
Il s'agissait de tester sa capacité de pouvoir "planer" jusqu'à une piste d'atterrissage, entre divers autres tests atmosphériques  Very Happy 
lunarjojo a écrit:
LM-5 a écrit:Plutôt gonflés en avril 1981, nos amis américains, pour STS-1 de placer dans un engin jamais testé en vol un équipage de deux hommes.
Même si ce n'étaient pas n'importe lesquels : John YOUNG, arpenteur lunaire et commandant d'Apollo 16 (et précédemment pilote du CM d'Apollo 10 sans compter ses vols Gemini), et Bob CRIPPEN n'ont pas hésité à risquer leur vie pour tester ce nouveau véhicule spatial réutilisable...
 

Dans le cas de la navette, impossible de faire autrement. Contrairement à Bourane, l’éphémère navette soviétique, le pilotage automatique n'était pas prévu sur la navette américaine.
... d'où mon affirmation que les premiers tirs de Columbia étaient du quitte ou double pour les premiers équipages testeurs, et du terme "kamikazes" que j'ai employé. Les tuiles allaient-elles tenir ? Et d'autres paramètres... C'était l'inconnu parfait.
On imagine mal avec le recul avoir lancé la première SaturnV avec un équipage (Apollo 4 en novembre 1967).
Même avec une capsule Orion opérationnelle, Ares 1-X (si elle avait été capable d'atteindre l'orbite terrestre ce qui n'était pas le cas) serait partie à vide.
STS-1 était un tir d'essai plein d'inconnues. Il est parfaitement évident que Young et Crippen, ainsi que la NASA ont pris des risques énormes.
avatar
LM-5
Admin

Messages : 227
Date d'inscription : 22/11/2013
Age : 61
Localisation : Brest

Voir le profil de l'utilisateur http://spatiopionniers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  Invité le Mar 18 Fév - 17:18

Des risques quand même très calculés et une bonne dose de confiance en soi, qui est une des particularités de la mentalité américaine. Un autre point important est aussi la culture du ''héros'' qui tient une place importante dans l'esprit américain.
Beaucoup de personnes oublient que la mentalité est partie aussi intégrante de l'histoire, ici spatiale. Wink 

Pour en revenir au pilotage automatique, il a bien été conçu pour la navette américaine aussi et a même été testé pour la première fois avec STS-3. Mais des soucis de coordination entre celui-ci le commandant de la mission, Jack Lousma, ont failli causé un accident à l'atterrissage. Cela a d'ailleurs peut-être causé l'arrêt du programme pour Jack Lousma même si ses réflexes ont certainement empêché une catastrophe.

Au final, le système de pilotage automatique a été abandonné, au grand soulagement des pilotes de la navette, qui, comme tous les pilotes, préfèrent l'atterrissage manuel  Wink 



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  lunarjojo le Mar 18 Fév - 17:33

J'ignorais totalement que la navette américaine avait été essayée en automatique
avatar
lunarjojo

Messages : 60
Date d'inscription : 28/12/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  Invité le Mar 18 Fév - 17:46

Il y a eu des pbs lors du désengagement à 100 mètres du sol. Le système automatique a ''piloté'' le retour depuis la désorbitation jusqu'à ces fameux 100 mètres où Jack Lousma reprenait en main.

Normalement, le pilote automatique devait se désengager mais un peu avant le toucher, il s'est réengagé sans que Jack Lousma n'en soit avertit. Gordon Fullerton lui a conseillé de lâcher les commandes quelques instants car les manœuvres de Lousma étaient identiques à celles que faisaient le pilote automatique, ce qui conduit à un balancement dangereux de la navette en approche.

Juste avant le toucher, Jack Lousma désengage le pilote automatique et reprend les commandes, ce qui entraine un cabré juste après le toucher, mais grâce à son expérience, Lousma pose Columbia sans encombre, ce qui n'aurait pas été le cas si le pilote automatique avait continué.

On lui a reproché ce manque de coordination qui a failli conduire à l'accident

voir la vidéo (vers 4min25 et le cabré après le toucher)


Dernière édition par Spacemen1969 le Mar 18 Fév - 21:27, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  LM-5 le Mar 18 Fév - 18:50

Effectivement le cabré est parfaitement évident sur cette belle vidéo.
Bravo au pilote Jack LOUSMA qui a eu le réflexe au bon moment de reprendre le contrôle manuel pour éviter ce qui aurait pu être dramatique sans son sang-froid  affraid 
Pour rappel Jack LOUSMA a participé à la seconde mission Skylab en 1973 aux côtés d'Alan BEAN (Apollo 12 et quatrième homme à fouler le sol lunaire), et Owen GARRIOTT.
avatar
LM-5
Admin

Messages : 227
Date d'inscription : 22/11/2013
Age : 61
Localisation : Brest

Voir le profil de l'utilisateur http://spatiopionniers.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les premiers essais

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum